J’ai enfin pris le temps de me replonger dans les photos de Séville (alors qu’il neige à gros flocons dehors… ahahhaha merci l’ironie de la vie !)

Séville, que j’avais déjà visité lorsque je vivais en Espagne mais dont finalement je ne me rappelais pas grand chose. Sauf de sa beauté.

Je n’ai pas été déçue (même si un voyage à Naples- qui nous a été vendue par mon amie Astrid a grand coup de « tu vas manger les meilleurs trucs de ta vie », dont des gnocchis, a été envisagé à la dernière minute) et j’ai été bien contente de la redécouvrir pendant un peu plus de temps.

Nous sommes arrivés à Séville juste après le jour de l’an, pile entre Noël et Los Reyes Magos (la fête des  Rois Mages- le 6 Janvier) qui est très célébrée partout en Espagne. Pour vous mettre dans l’ambiance : des drapeaux à l’effigie de l’enfant Jésus flottaient à peu près à toutes les fenêtres des maisonssans compter les nombreuses églises dont Séville regorge déjà ! Il faut savoir que l’Andalousie et le sud de l’Espagne est généralement très très porté sur la religion… mais ça ajoutait au charme suranné de la ville.

Nous avions loué un appart via airbnb dans le quartier très vivant de Triana (là où le flamenco est né, dit-on !), de l’autre côté du fleuve Guadalquivir… Un appart sans grand charme mais dans un quartier qui n’en manque pas !

Comme Séville est une petite ville, nous avons pu tout faire à pied (comme j’aime !) et même loué des vélo, la dernière journée, pour sillonner les bords du Guadalquivir et nous balader dans le quartier de La Macarena… au soleil… à 20ºC… *soupir*.


Aaah Séville, Séville : sa cathédrale, ses Jardins de l’Alcazar, et son havre de paix qu’est la Casa de Pilatos




Je pense l’avoir déjà dit sur ce blog, mais l’Andalousie est pour moi une véritable terre de cocagne ! J’aime sa douceur de vivre, son architecture à couper le souffle (je veux vivre toute ma vie à l’ombre d’un patio Andalou), l’odeur enivrante des fleurs d’orangers (mea culpa : OUI, je suis la fille qui arrache les feuilles des orangers pour pouvoir les couper en deux, humer leur parfum et les enfouir dans ses poches) et sa nourriture biensûr !




En sondant mes lectrices via Facebook et twitter, j’ai eu le droit à de précieuses adresses où manger, dont celle de l’Azotea (merci encore mille fois Élodie !!), adresse qui ne cessait de revenir lors de mes recherches.

Pour la petite histoire (j’aime bien les histoires, vous savez) la première qu’on est allé à l’Azotea… c’était fermé.
Qu’à cela ne tienne, on y retourné et… c’était bondé.
Même pas peur, on réussit à rentrer et je dis à l’Homme : « siiii je te jure ça va être bon, je suis sûre !! Ça parle Espagnol dans tous les coins, c’est paaaas grave si on attend près de l’ouverture de la porte, entre une table où un couple se fait des yeux de merlans frits et le porte-manteaux ! »

L’Homme faisait un peu la gueule… mais ça s’est vite arrangé en voyant les assiettes arriver !
On a finalement passé la soirée debout au bar (comme des vrais !) à déguster des tapas 3 étoiles : toutes en finesse, en textures, mettant en valeur de bons ingrédients de base, choisis et agencés avec soin, sublimés par une préparation juste et sans flafla… En deux trois cinq mots : mon genre de bouffe préféré… avec l’énorme bonus d’un prix très très abordable (des media-raciones (mi-portions) autour de 4-6 euros !! ALLO ?!!)
Je n’ai pris aucune photo dans le restaurant, mais, à mon tour, je vous conseille vraiment l’Azotéa. Mes yeux brillaient pendant toute la soirée, je jubilais devant tout ce qu’on nous apportait comme un petit phoque qui bat des nageoires.

Dans le même genre : La Fabrica- recommandé par notre hôte Airbnb (qui avait définitivement bon goût en matière de restos… il nous avait aussi recommandé l’Azotea !) a battu des records dans nos coeurs ! Pour des tapas plus traditionnelles et savoureuses : Las Golondrinas à Triana ou l’Abacería Puerta Carmona, près de la Casa de Pilatos ont été parmi nos favoris.


La superbe Plaza España- rien à voir avec celle de Barcelone ! ;)


(Notez : la mamie qui fait du photo-bombing à gauche)
Sous les conseils de Diane, je suis allée me détendre aux bains arabes Aire de Sevilla pour une petite session hammam (je vais vous passer le paragraphe sur « j’ai plus de pieds/ j’ai trop marché et j’ai des courbatures à vie). Et même si mon cœur appartient définitivement aux Bains de Budapest (quoiqu’un Balnéa en plein été…), ça a été un moment très agréable avant de se préparer à découvrir une autre ville.



J’aurais vraiment aimé avoir le temps de retourner à Grenade (Granada) avec l’Homme et revoir cette merveille du monde qu’est l’Alhambra, mais le choix s’est finalement porté sur Cordoue (Córdoba) pour sa proximité et pour ça aussi :




Ça envoie du pâté, hein ? 
(juste pour le plaisir de mettre cette expression bien franchouillarde sur mon blog ^^)

La Mezquita de Cordoba. L’église devenue mosquée redevenue église. Toute l’histoire de l’Andalousie en somme. Après quelques jours à Séville, je dois vous prévenir : on est peu « vacciné » des églises. J’ose dire que j’entrais même un poil blasée à La Mezquita (ooooh la fille, nan mais oh !)

Et puis, la Mezquita s’est chargée de me remettre à ma place.

Je suis toujours étonnée (ou flabbergastée, c’est le cas de le dire !) et me sens toujours très petite quand je suis dans ce genre de lieux à penser qu’à un moment donné dans l’Histoire, des hommes se sont dit : « allez les mecs, on va construire un chef-d’oeuvre ! » (avez-vous lu Les Pilliers de la Terre ? J’y pense à chaque fois que je rentre dans une église ^^).

Plus tard dans la journée, nous avons assisté au défilé des Rois Mages, récolté quelques bonbons durs et reçu quelques stylos bille dans les lunettes avant de retourner nous coucher dans « notre chez-nous Sévillan ».

Et voilà ! J’espère vous avoir fait un peu voyager avec moi… Est-ce-que j’ai besoin de vous dire que c’était un superbe voyage ? C’était un superbe voyage ! 
Bonne journée sous la neige, à l’ombre ou au soleil et à bientôt !

___________________

Les photos du billet ont été prises par Fred et moi. J’attends également le tirage de mes photos prises avec un appareil Canon AE-1 argentique : si il y a du bon, vous aurez peut-être le droit à une autre séquence diapo ! ;)