Ce gâteau, c’est un peu le gâteau des expériences.
Laissez-moi le temps d’enfiler ma blouse blanche de professeur et vous raconter !

Il y a quelques semaines, on a fait la fête comme il se doit pour le retour de l’Homme.
Des mini pulled-pork (ils étaient SI mignons dans leurs petits pains ! J’avais fait du teasing aux invités quelques jours avant le party et j’étais en feu pour en préparer !), des burgers végés et autres gâteries étaient au rendez-vous. J’avais voulu préparer les deux gâteaux préférés de l’Homme : le désormais FAMEUX gâteau à l’orange et huile d’olive et le pouding au chocolat de Ricardo. Ai-je dit que j’étais en feu ?

Sauf que j’ai eu le droit à une réaction de mec que je n’avais pas du tout vu venir !
L’Homme : « nan mais Christelle, c’est un party, youh-ouh les gens boivent de la bière, ils vont pas manger de gâteaux ! Même moi, je suis sûre que je ne vais pas en manger ! »
(sous-titres : on est pas ici pour prendre le thé entre greluches)

Mon oeil, ai-je répondu ardemment ! Où peut-être ai-je évoqué une autre partie du corps humain. L’histoire est soudain nébuleuse dans ma tête…

J’ai quand même fait un gâteau. Celui à l’orange et huile d’olive. C’était un hit (comme à chaque fois) et évidemment ni l’Homme ni moi en avons mangé… par parce que nous buvions des bières (enfin, l’histoire redevient nébuleuse, je ne sais plus, je suis confuse) mais parce que les invités se sont chargés de lui faire sa fête.

Bref, pourquoi tu nous racontes tout ça Christelle au juste ?

Bon, je ne sais pas si vous êtes comme nous, mais suite aux fêtes qu’on fait à la maison, on se retrouve toujours avec des tooooonnnes de citrons verts dans le frigo (le meilleur ami du gin-tonic dont nous avons tendance à sous-estimer la durée de vie dans ce genre de situation) et après avoir mangé deux fois Thaï et Mexicain, il restait encore des citrons verts.

Et voilà comment j’ai eu l’idée créer cette recette ! (longue histoire pour pas grand chose, c’est ma spécialité).

La base du gâteau est en elle-même divine (ouais, rien que ça) mais suite aux commentaires sur ma première recette (ex. quoiiii 200 ml d’huile d’olive ?!!?), je me suis dit que je pouvais sûrement le réaliser avec moins d’huile d’olive (le sirop de cuisson des citrons verts imbibe de toutes façons suffisamment la pâte et même sans, c’est très moelleux) et sans gluten !

C’est ma première recette officielle sans gluten, comme c’est miiignon ! ;)
(il suffit de remplacer la mie de pain par une farine sans gluten : j’ai choisi la farine de riz- pour sa texture qui croque légèrement sous la dent- un peu comme de la semoule, c’est pas désagréable du tout… mais ça pourrait être une farine de millet ou autre).

En fait, ma principale peur était que les citrons verts soient trop acides…
Ça a plutôt été le contraire puisque en les confisant une première fois, ils se sont révélés amer (l’écorce !) J’ai recommencé et la deuxième fois, c’était meilleur. Un peu coriace comparé aux oranges confites mais meilleur. Je pense définitivement qu’avec du citron ou du pamplemousse ce doit être délicieux.

Faites vous aussi vous propres expériences et tenez-moi au courant, tiens !

Enfin, mon autre expérience est photographique puisque j’ai réalisé pour la première fois ces photos en lumière artificielle !

Bon, on est pas sur Culinographie ici, mais simplement pour répondre aux questions que je reçois souvent : ça n’est pas parce que vous photographiez sur fond noir que vous n’avez pas besoin de lumière ! Au contraire, vous en avez bien besoin (c’est l’essence même de la photo !), il faut simplement la dirigerl’emmener en direction de votre sujet, et tamiser le reste de la scène pour créer un contraste. Par exemple, pour ce shooting, j’ai utilisé un spot et un diffuseur sur un côté et un réflecteur de l’autre (le même genre de set-up que j’utilise pour shooter en lumière naturelle).

J’ai bien aimé faire toutes ces expériences. Je trouve que c’est la meilleure façon de progresser : faire des erreurs, être un peu énervée mais recommencer… que ce soit en cuisine, en photo ou en position de yoga (!!!) ET OUI, je tiens mes bonnes résolutions mais je ne tiens pas le standing tree (damn it!)

Je me pratique et vous reviens ! À bientôt !