Mes petits poulets,

J’ai l’impression que ça fait une éternité (ça n’est pas qu’une impression…) que je ne suis pas venue remplir un peu cet espace web qui est le mien ! Si j’ai profité du SUPERBE été que Montréal nous a offert, j’ai aussi été pas mal submergée de travail (*des trucs cools* STAY TUNED comme on dit aux Amériques). Comme vous le savez peut-être, à la fin du printemps lorsque les derniers frimas de l’hiver laissaient place aux chant des oiseaux, je me suis lancée à mon compte… comme freelance ! Un changement qui en a accompagné d’autres… et… et… hé bien ma bonne dame (et mon bon monsieur), c’est tout un nouveau pli à prendre !

Mais j’aime ça, je m’organise, je styyyyle, je shoote, je desiiiign graphique*… bref, pas mal d’activités qui font en sorte que j’ai un peu négligé le blog (et pourtant, j’ai presque -je dis bien preeeeesque- car je suis une éternelle insatisfaite, fini un design de blog qui me satisfasse plus de 3 minutes et demi !!)

Et dans ce petit tourbillon de la vie (qui trouvera son apogée au mois de Septembre)(j’ai hâte, je me demande si je vais survivre ?), j’ai créé des petites recettes simples pour le blog des Fromages d’ici… dont celle-ci : les brochettes de pastèque, zaartar et baya, qui me tient particulièrement à coeur… pour les raisons que j’explique dans le billet.

Avec du fromage haloumi légèrement grillé sur deux côtés, c’est tout aussi bon ! (j’aurais pu le préciser dans la recette… hem!)

Et voilà, ça sent un peu le billet d’excuses, mais pas tout à fait. C’est aussi un billet qui a le bon goût des soirées « պանիր-հաց » (« baanir-hatz » ou « pain-fromage », en Arménien googlisé !) de mon enfance et qui est un clin-d’oeil à mes parents, leurs soirs de flemme… et à ma soeur qui mangeait toute la pastèque ! :D

Et vous, comment était votre été ? Vos vacances ?
On se dit à bientôt ? Si, si, c’est promis !

______________________

* Et je devise, je facture et je fais la vaisselle en masse. Tsé, la vie de pigiste, c’est pas toujours glamour.