Mamies Thailandaises

Mamies Thaïlandaises et leurs sourires sincères qui me fait chaud au coeur à chaque fois ! J’aimerais partager plus de photos bientôt.

.

[Temps de lecture de cet article : un peu trop long, mais moins que les 3 jours que ça m’a pris pour l’écrire ! No joke! On dira que je me rattrape pour les deux derniers mois sans bloguer :p]

 

Bonne année !

Je nous souhaite un 2018 grand, en santé, vrai et plein de sincérité. 

C’est l’heure de mon bilan annuel ! Une petite tradition à laquelle je suis attachée, même si je me suis demandée si j’allais en écrire un cette année. Les derniers mois de 2017, je me suis un peu éloignée du blog. J’avais besoin de prendre du recul, et une fin d’année particulièrement chargée en travail m’a servi d’excuse.

En réunissant les images de tous mes billets de l’année (20, si je compte bien !) pour ce billet, je me rends compte qu’elle a quand même été bien occupée. Je suis toujours partagée entre « mais on s’en fout de ta vie Christelle ! » et l’envie de vous raconter les choses comme elles sont, les bons coups comme les moins bons. En espérant que mon expérience personnelle puisse avoir une résonance chez certain.e.s d’entre vous. C’est toujours quand je m’ouvre plus, et suis vulnérable – comme je nous souhaite pour cette année– qu’on a les meilleurs échanges. Allez, je me lance !

 

Coup de rétro sur 2017

D’année en année, je relis ma liste d’intentions dressée au début de l’année précédente. Les choses qui reviennent, que j’ai amorcé ou réalisé, les choses que je n’ai pas faites, et celles qui ont foiré aussi (ne les oublions pas !)

Pour 2018, j’ai essayé de limiter et surtout prioriser mes intentions… Essayé, j’ai dit. ;-)

Si on reprend mes objectifs de 2017, l’idée de collaborer avec des gens (et un studio) et d’un deuxième livre (!) étaient déjà là. Si l’une était prioritaire (collaborer !), le livre quant à lui, était tout au bas de ma liste. Ce n’est donc pas étonnant que le reste du travail et de la vie ait fini par prendre le dessus.

 

Miels d'Anicet, Ferme Neuve

Une visite chez Miels d’Anicet – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

Collaborer

Si collaborer était mon ordre pour 2017 (et le reste pour 2018 et toutes les années suivantes !), c’est parce que j’étais é-c-o-e-u-r-é-e de travailler seule.

C’est comme ça qu’au début du printemps, on a tourné une vidéo chez moi et cuisiné l’été avant l’heure avec ma salade de courgettes et noisettes grillées pour Jarlsberg.

Puis, il y a eu l’atelier de stylisme et photographie culinaire que j’ai donné conjointement avec Sophie, en mai. Je le dis dans mon billet et le répète : faire votre connaissance dans la vraie vie, c’est ce qu’il y a de mieux !

Grace à ma collaboration avec Boulange des Campagnards, j’ai eu la chance de partir à la rencontre de producteurs d’ici. Voir les premières rhubarbes de la saison pousser aux Fermes Serbi; eu un véritable coup de coeur pour le duo d’entrepreneurs de choc Anicet et Virginie, des Miels d’Anicetet partagé un chouette moment avec Mouna de l’Étagère Gourmande. J’en suis vraiment reconnaissante, car c’est quelque chose que je voulais pousser pour 2017 : des reportages sur la route, qui me feraient sortir de ma cuisine !

Enfin, j’ai passé une super chouette fin de semaine à cuisiner les recettes de mon livre Ensemble et faire des squats avec vous et les super filles d’HappyFitness ! <3

À côté de ça, j’ai beaucoup travaillé comme styliste et/ ou photographe culinaire pour des clients dont vous n’entendez pas parler sur le blog (faudrait remettre à jour mon portfolio!)(Joie!); et j’ai eu la bonne idée de demander à ma talentueuse amie Janice de m’assister dans tous ces beaux mandats. Une autre belle façon de mettre mon mot d’ordre de 2017 en action. Ça a tout changé.

 

 

Roasted Rhubarb with vanilla, Labneh Toast and Pistachio

Tartine au labneh, rhubarbe, vanille et pistaches – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

Petite parenthèse sincère

Comprenez-moi bien, je suis loiiin de faire la pire des jobs. J’adore mon condo et le petit studio à la maison que je me suis aménagée. Mais travailler SEULE + DEVANT UN ORDINATEUR 70% du temps me tue. Ça mine très sérieusement ma créativité et mon moral.

Seulement, une grande partie de mon travail et mon blog reposent… sur moi.
J’aime faire beaucoup de choses dans la vie, je sais. Ma mère comprend d’ailleurs moyennement mon travail (et j’ai souvent eu l’impression cette année qu’elle n’était pas seule !)

Recap : J’ai une formation en direction artistique. Je travaille à la fois comme styliste et photographe culinaire. J’écris pour ce blog, parfois pour d’autres, et j’ai chroniqué longtemps dans le journal La Presse (ce qui ne fait pas de moi une journaliste, non non). J’ai écrit un livre aussi, alors on me range aussi dans la catégorie « auteure ». Bref, je suis une autodidacte. Passionnée. Pour vrai.

Beaucoup d’aspects de mon métier me plaisent (sauf la compta, you know, que j’ai vite appris à déléguer! ;)) et je suis vraiment reconnaissante de pouvoir le faire. Mais si tout faire toute seule est épuisant, c’est aussi un challenge pour moi d’apprendre à déléguer. Même si je sais qu’il faut le faire. D’ailleurs, n’importe quel.le entrepreneur.e vous le dira : c’est vital pour croître à un moment donné; et pour surtout, rester sain.e d’esprit, dans mon cas.

 

L’éternelle question du studio

Pour collaborer avec des gens et ne plus rester seule chez moi à travailler, ce ne sont évidemment pas les idées qui me manquent. Je me suis mille fois posé la question de prendre un studio à moi, ou à partager avec d’autres personnes. J’ai entamé des recherches, hésité, fait un pas en avant, puis deux en arrière.

Je rêve d’un espace collaboratif, où vous rencontrer, donner des ateliers, créer une communauté dans un sens un peu moins galvaudé que sur instagram, mettons.

Il y a eu évidemment la question financière et la responsabilité d’un tel espace; mais à côté de ça, c’est surtout que je suis tiraillée entre mon vieux, très vieux rêve –profondément ancré en moi– de vouloir travailler de partout avec juste un ordinateur portable et une caméra et de partir à la rencontre des gens (comme ce que j’ai entrepris cette année en partant à la rencontre des producteurs ou avec ma série de chroniques en Italie); et le besoin réel* d’un studio.

* Cyrielle posait la question de la « pression sociale » par rapport au studio dans son billet. Super intéressant, même si je ne crois pas que ce soit mon cas ?

 

 

Easy Homemade Kimchi

Mmm… kimchi ! <3 – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

La pression et la peur de l’échec

Dans le fond, ce que je veux, c’est ne plus travailler seule. Pas être à la tête d’une énorme entreprise et devenir finalement davantage « gestionnaire » que créative… Et #lesgens ont beaucoup de mal avec ça ! Ces dernières années, on a érigé l’entrepreuneu.r.e qui gère toute une équipe en modèle unique de réussite, à coups de success stories bien senties, et de phrases motivationnelles toutes droit sorties d’un tableau Pinterest. On oublie ou on connait moins le revers de la médaille : les longues heures de travail, la gestion pas si simple des personnes (des humains !), les sacrifices sur la vie privée, et l’éléphant dans la pièce : l’argent, la pression de rentabilité, et souvent la précarité à laquelle beaucoup de pigistes/ entrepreneur.e.s sont confrontés.

Ce sujet mériterait un billet à lui tout seul ! Quand je vous rencontre, ou quand vous m’écrivez en privé, je réalise à quel point vous êtes curieux.ses de savoir comment tout ça se passe? Les coulisses. D’en savoir plus mon travail. Et tu gagnes ta vie avec ça ? (bah oui !) Je vous réponds toujours avec sincérité, car je sais à quel point j’aurais moi aussi aimer qu’on cut tout de suite la bullshit, en bon franglais! ;) C’est d’ailleurs ce que je fais dans ce billet qui s’en vient très long, alors…

 

Best Spots in Negril, Jamaica

Pas beaucoup de voyages sur le blog cette année :'(, ici mes conseils pour Négril en Jamaïque – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

Pour 2018, j’aimerais je veux :

 

Commencer un deuxième livre (pour vrai, là)

Pour 2018, j’ai noté l’intention de travailler sur un deuxième livre en priorité. Donc possiblement quelque chose sortirait d’ici 2019-2020 (2020 ! Le futur, les amis !) Rien que ça suffirait à clearer tout le reste de mes projets (vacances et week-end compris malheureusement :-/).

Mais si il y a une leçon que j’ai retenu d’Ensemble et des années qui ont suivi, c’est que ça ne me servirait pas d’entreprendre ce grand projet toute seule. Il faut qu’à travers ce projet je réussisse à ne pas être seule, à nourrir mon besoin de de rencontres, et de découvertes.

Donc, je me dis (et maman va être contente) qu’il faut… :

 

Partir un mois (!) en Europe

Pas juste pour voyager là ! ;) Pour développer et nourrir un projet de livre, cuisiner avec ma famille (et profiter d’elle aussi !), préparer un atelier de stylisme et photographie que je me fais demander depuis plusieurs années en France… et voyager, oui ! (on pense à Berlin, depuis un bout de temps !)

 

 

Turkish Eggs | Oeufs à la turque

Oeuf à la turque – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

Écrire les billets que j’ai envie de lire et repenser le blog

Je vous en parlais dans ce billet. Ça a ouvert grand la porte à ma réflexion. Qui était déjà bien entamée de mon côté. Vous lire n’a fait que davantage me confirmer qu’il fallait opérer un changement. Plus qu’un redesign, je crois que mon site devra davantage refléter ces nouvelles aspirations. Et mon travail. J’aime toujours autant la cuisine et la photo, mais j’aime encore plus m’ouvrir à vous (même si c’est très difficile pour moi d’être à ce point vulnérable sur internet où tu parles à la fois à personne/ tout le monde en même temps, comme l’a si justement écrit Joy); pour vous inciter à vous ouvrir en retour et tou.te.s profiter de ces riches échanges ! C’est ÇA qui m’a toujours plu dans le fait de tenir ce blog !

 

Créer un objet en collaboration avec un artisan dont j’aime le travail

J’ai trois idées en tête depuis… fioou au moins 4 ans, si je compte bien ?! Je me dis que si ça passe, ça sera un super bonus. Mais ce n’est pas la priorité nº1 !

 

Me rappeler que prendre soin de moi, c’est aussi prendre soin de mon travail

Conserver ma routine un peu plus slow le matin, d’aller courir dans le parc, faire du yoga… surtout dans les moments de rush. Je suis vraiment plus efficace après et beaucoup moins depressed!

 

Tarte aux pêches et muscat

Tarte aux pêches (finalement décorer une tarte, c’est comme faire un macramé ! ;)) et jeux de mots poches – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

Continuer le macramé ou tout autre loisir qui me fait triper !

Alors oui, dans la même volonté de ne pas passer tout mon temps devant un écran ou dans une cuisine, je me suis essayée au macramé pour le fun. J’insiste sur cette notion : fallait que je m’amuse ! Sûrement influencée par Émilie Katz et tous les beaux tissages qui défilaient sur mon fil instagram. Et j’adooore ça !

C’est une belle leçon d’humilité de reprendre un truc à zéro, un truc qu’on ne sait pas faire… mais qui laisse la place à l’erreur (on peut défaire les noeuds quand ce n’est pas tout à fait ça, et croyez-moi, j’ai eu mes ratés!) Ça a fait partie de mon plaisir, et j’étais si contente du résultat que j’ai fait plein de photos que je compte bien vous partager– sur le blog aussi (j’en ai dévoilé un bout sur instagram et instagram stories* déjà !)

Je sais que c’est pas de la bouffe, mais c’est important pour moi de partager spontanément les choses qui me font envie ! De la déco ! Des longs textes ! Et oui des recettes ! Je veux revenir davantage à ça cette année sur le blog aussi. M’amuser.

* D’ailleurs, je ne croyais pas me prendre au jeu d’instagram stories cette année ! Et pourtant. Je crois que pour la perfectionniste relouuuu que je suis, de revenir à un truc plus décomplexé, spontané comme ça, me fait un bien fou !

 

Fêter 2018

2018 est une grosse année symboliquement pour moi. Elle marque les 10 ans de mon blog que j’ai ouvert un beau mois de janvier 2008 avec une affirmation typiquement Christellienne « Je n’y crois qu’à moitié, mais j’y crois quand même ». Ouuuuh on sent l’espoir qui te transcende, ma p’tite! ;P

Je veux vous préparer un billet spécial 10 ans avec les leçons que j’ai retenu de tout ça, comme j’aime tant les lire chez mes blogs préférés.

Ce sera aussi, mes 10 ans au Québec. J’en reviens pas !!

Ce sera l’anniversaire de Mon meilleur et de nos 10 ans ensemble. <3 <3 <3 Encore plus fou !!!

Me semble que je devrais passer l’année en vacances plutôt que de travailler, non ?! ;p

 

Food Styling & Food Photography Workshop in Montreal

Za’atar, mon amour – Cliquez sur la photo pour lire le billet

 

Merci !

Merci d’être là ! Et surtout d’échanger avec moi avec autant d’intelligence. C’est une rareté sur internet, et je me sens chanceuse pareil. Merci de me soutenir dans mon travail et de me donner le courage d’écrire ce que je pense, en m’apprenant à moins porter d’attention au jugement des autres ! J’aimerais sincèrement vous lire. Vos envies. Vos doutes. Vous pouvez m’écrire ici ou en privé et vous pouvez être sûre que je serai là pour vous répondre ! Un gros hug virtuel.