Caramelized French Toast Fries

Je l’ai dit et répété et ça ne doit plus être un secret pour personne : j’adore petit-déjeuner.
Plutôt 5 fois qu’une, puisqu’à 30 ans et des balais (31, ok…), je me prépare encore des collations et des goûters.

Mais revenons à mon repas préféré de la journée. Le petit-déj. Souvent, la fin de semaine, quand j’ai plus de temps, je décide que ce sera l’abondance dans ma vie. Café, jus frais, oeufs à la coque, croissants, pains au chocolat, tartines, confitures… j’aime TOUT mettre à table et picorer entre salé et sucré. La vie d’hôtel, quoi ! En ce moment, ma lubie, c’est de rendre le pain doré (ou pain perdu, en V.F.F. (version française de France !)) encore plus décadent. Après le bostock (aka l’enfant du pain doré et du croissant aux amandes), j’ai jeté mon dévolu sur les frites de pain doré caramélisées ! BOUM !

Imaginez le goût du pain doré sous une couche de caramel croustillant et sous forme de frites, dont on ne peut faire qu’une bouchée ! Une série d’émojis a été inventée exprès pour ça –>> 😱❤😱❤😱

Caramelized French Toast Fries on christelleisflabbergasting.com

J’ai développé cette recette en collaboration avec Boulange des Campagnards, en utilisant leur miche aux céréales aux bleuets et canneberges du Québec. Cette miche – à la texture légèrement briochée, avec ses grains et ses bons petits fruits– est déjà un petit-dej’ en soi. Mais, sous forme de frites croustillantes, c’est watatow !

Comme les frites ont leur ketchup (ou leur mayo… selon l’équipe pour laquelle vous jouez)(You know what they put on French Fries in Holland instead of ketchup?*), je vous propose d’accompagner ces frites de pain doré de différentes sauces… qui restent facultatives (j’ai déjà dit que c’était décadent ou bien ?), mais toujours le fun pour varier les goûts et les textures !

Ainsi, la sauce au chocolat et piment d’Espelette apportera un petit kick spicy à vos frites. Celle aux canneberges, érable et orange balancera le caramel avec ses notes fruitées et acides bienvenues. Et enfin, le beurre de pomme, érable et vanille n’a pas besoin d’excuses : c’est doux, velouté, ça glisse tout seul… et ça permet de profiter des dernières bonnes pommes du Québec, avant que la rhubarbe ❤ arrive sur les étals des marchés !

Je me dois aussi de mentionner ce formidable or ambré local qui se retrouve à tous les étages de mes recettes et qui a sans nul doute contribué au fait que je demande à devenir citoyenne canadienne : le sirop d’érable(et hop, l’air de rien, je glisse une grosse nouvelle pour moi !!!) On en trouve des caisses au marché en ce moment (temps des sucres oblige !), mais vous avez du vous en rendre compte: c’est un indispensable de ma cuisine à l’année longue ! Évidemment, si vous ne vivez pas au Québec et avez de la difficulté à en trouver, vous pouvez le remplacer par du sucre ou du miel !

Je vous dis à bientôt… J’ai d’autres miches à aller dorer !* OH! OH! :D

______________

 

* Pour toi, qui connais tes classiques !

** Et oui je retourne à Tulum !! Je sais que beaucoup d’entre vous ont profité de mes bonnes adresses depuis la dernière fois et rien ne peut me faire plus plaisir ! Aussi, si vous avez de chouettes plans à me partager à votre tour, je suis évidemment preneuse. Je ferai une mise à jour de mon billet à mon retour, si je découvre de nouvelles pépites !

 


Ce billet est réalisé en partenariat avec Boulange des Campagnards. Tout le contenu et les opinions exprimés dans ce billet sont, comme toujours, les miens. Merci de supporter mes partenaires qui permettent de créer du nouveau contenu créatif sur le blog.