Big island, Hawaii

Et voici la troisième et dernière partie de mon voyage à Hawaii (vous pouvez lire ici la première partie et retrouver mes bonnes adresses à Kaua’i et ici la deuxième partie, pour en savoir plus sur les côtes est et nord de la Grosse Île ou « Big Island ») !

Waipi’o Valley

Je vous avais abandonné sur le bord de la route laissé la semaine dernière sur la pointe nord de l’île, à Polo’lu Valley. Alors qu’on en avait déjà pris plein les mirettes, on s’est dirigés vers Waipi’o Valley, une autre vallée donc, c’est bien vous suivez, qui offre elle aussi une vue plutôt pas mal… ;-)

Big island, HawaiiBig island, Hawaii Big island, Hawaii Big island, Hawaii
{L’homme qui se fondait avec la nature nº1}

Cette fois-ci, la météo nous a permis de descendre à pied dans la vallée. Cependant, la marche est assez raide et offre de bonnes pentes bien glissantes. On partage la route avec les voitures, car on peut également accéder à la vallée en 4×4.

Pour remonter, on s’est d’ailleurs quêté un lift en Jeep auprès d’un couple d’Allemands, car si vous suivez toujours bien, on était descendus à pied. Sportifs, mais pas trop. ;)

Big island, Hawaii

Laupahoehoe Point Beach Park

En sortant de Waipi’o, nous sommes tombés sur Laupahoehoe Point Beach Park.

J’ai beaucoup aimé ce parc naturel, moins fréquenté (on y a quand même retrouvé notre couple d’Allemands)(salut, on est touristes et on fait tous les mêmes trucs !), avec son côté très brut : les vagues viennent se casser sur de grosses roches volcaniques dans un mouvement hypnotique et un bruit sonore, qui en devient presque apaisant.

(Oui, je sais, ma phrase précédente fait très Bac Philo. ;-p)

Big island, HawaiiBig island, HawaiiBig island, HawaiiBig island, Hawaii
Au sud de Laupahoehoe, en vous rendant vers Akaka Falls, explorez également le Kolekole Beach Park qui, en plus d’avoir un nom très rigolo, vous régale d’une jungle tropicale foisonnante !

Big island, Hawaii

Au nord d’Hilo – Akaka Falls

Akaka Falls, Big island, Hawaii
Il y a quelques années de ça, j’avais « pinné » une image d’Akaka Falls (les chutes d’Akaka) sur Pinterest en souhaitant très fort qu’un jour je puisse y aller.

Ce jour est arrivé. Je me suis souvenue de ce moment alors que nous étions en direction des chutes et, évidemment, j’ai largement souri.

Pas seulement parce que je réalisais un rêve. Mais parce que j’avais mis ce rêve en action.

Morale de l’histoire : travaillez pour vos rêves. Ils ne le font pas tout seuls.

Akaka Falls, Big island, HawaiiAkaka Falls, Big island, Hawaii
Le parc où la chute se situe est assez chouette à découvrir et, en effet, Akaka dépote. Petit conseil de radin : en vous garant juste à l’entrée du parking (pas dedans), vous économiser les frais de stationnement. :D (Fin de la minute ratoureuse)(jingle).

Rainbow Falls, Pe’epe’e Falls et Boiling pots

Big island, Hawaii Big island, Hawaii
Dans le coin d’Akaka Falls se trouve tout plein d’autres plus « petites » chutes le fun à explorer, comme Pe’epe’e Falls (oui, l’Hawaïen aime user de voyelles !)(les parties de Scrabble doivent être endiablées !), Boiling Pots et ses « piscines naturelles à bulles », ou Rainbow Falls… où vous aurez peut-être la chance – en matinée– d’apercevoir un arc-en-ciel qui traverse les chutes !

Honomu

Akaka Falls, Big island, Hawaii

Honomu est une petite ville aux abords des chutes d’Akaka. Elle est composée d’un rue principale qui rejoint la ville d’Hilo… et c’est à peu près ça !

On y a passé quelques nuits dans un B&B sympa et bon marché, tenu par deux gars qui s’appelaient Matt et Mat (ça pourrait être un salon de coiffure, mais non, ils ont choisi de faire Bed & Breakfast !) : le Hamakua Guest House.

« Les deux Matts », comme on les a surnommés, ne sont pas trop du matin, mais le truc chouette, c’est qu’à défaut de vous préparer le petit-déj’, ils font vivre l’économie locale en vous offrant de manger dans les cafés du coin (sur l’unique rue principale donc !)

C’est comme ça qu’on a découvert la brioche hawaïenne bien sucrée et délicieusement collante de Mr. Ed’s Bakery (j’avais posté une photo sur mon instagram ici) et les très bons smoothies du Shark’s Coffee. 

La photo plus bas a été prise dans une petite boutique d’antiquité adjacente aux deux cafés : Glass From The Past.

Bref, c’est assez cute Honomu !

Akaka Falls, Big island, Hawaii

Le jardin Botanique d’Hawaii (à l’est d’Hilo)

On pourrait croire que c’est idiot de « s’enfermer » dans un jardin botanique (même si il est à ciel ouvert !) alors que la nature luxuriante se trouve partout à Hawaii… mais ce jardin botanique est juste complètement fou ! Un vrai coup de coeur ! Pour vous situer, c’est un peu comme la partie tropical du jardin botanique de Montréal, mais en mille fois mieux, genre. ;-)

Botanical Garden, Big island, Hawaii
Ce lieu, c’est aussi l’histoire d’un couple passionné qui a voulu offrir à Hawaii un jardin botanique digne de ce nom. Les fleurs et végétaux qui y sont plantés –bien qu’ils ne soient pas natifs, et, on nous expliquera plus tard, que ces espèces « invasives » n’ont pas été le meilleur service rendu à l’île– sont tout de même extraordinaires à observer.

C’est simple, on veut tout prendre en photo… c’est ce que j’ai d’ailleurs fait !

Botanical Garden, Big island, Hawaii
Minis crosses de fougère en croissance…

Botanical Garden, Big island, Hawaii
… deviennent mastodonte !

Botanical Garden, Big island, HawaiiBotanical Garden, Big island, Hawaii
Les feuilles « en écharpe » sur cet arbre m’ont complètement fait capoter ! J’ai trouvé ça si beau ! J’ai d’ailleurs développé une passion « feuille tropicale » depuis Hawaii !

Botanical Garden, Big island, Hawaii Botanical Garden, Big island, Hawaii Botanical Garden, Big island, Hawaii Botanical Garden, Big island, HawaiiBotanical Garden, Big island, Hawaii

La baie d’Onomea, Twin Rocks et Pepe’eko 4 miles scenic drive

La route Pepe’eko de 4 miles de long vaut vraiment le coup ! Elle vous emmène au beau milieu de la jungle tropicale, et, tout au bout, le meilleur de la civilisation moderne vous y attend : un petit restaurant ! :D (eh oh, j’ai le droit de dire ça, j’ai un blog de bouffe ! AH!) : le What’s Shakin’ et ses bonnes options de sandwichs ou assiettes végés (mais pas que), ses savoureux smoothies et son ambiance bien relax.

Big island, HawaiiBig island, Hawaii
L’Homme pris en flagrant délit d’instagram des Twin Rocks (ou Papaikou en hawaïen) : deux rochers jumeaux bien connus de la Baie d’Onomea symbolisant une légende hawaïenne. Le spot, accessible depuis la route ou le Jardin botanique, est vraiment paisible.

Big island, Hawaii

Hilo

Hilo est la « grosse » ville de l’est de l’île. Elle est résolument plus hippie et dégingandée que Kona, sa ville-cousine de l’ouest. Peut-être que j’avais de trop hautes attentes mais, au premier abord, je n’ai pas été franchement enchantée par Hilo. Peut-être parce qu’on y est arrivés de nuit, un soir en fin de semaine, et que l’ambiance n’était pas franchement accueillante; un peu creepy même.

Ce n’est que le lendemain matin, jour du marché fermier, que j’ai pu sentir le véritable poul d’Hilo. Ce marché vaut le détour et j’ai bien sûr eu envie de goûter à tous les fruits exotiques que je ne connaissais pas !

Big Island, Hawaii Big Island, Hawaii

Spam-partout

On en a également profité pour se ravitailler et explorer le supermarché du coin. Je me répète sans doute, mais j’adore aller au supermarché à l’étranger (même si Hawaii reste les États-Unis !) : c’est comme une immersion dans le quotidien des locaux, presque une étude anthropologique !

Big Island, Hawaii

On y a bien sûr été témoin de la passion des Hawaïens pour le Spam (du « corned beef » en conserve, pour ceux qui ne sont pas familier avec la bête). Plus de 7 millions de conserves sont vendues à Hawaii par an ! 

Cette passion est née lors de la deuxième guerre mondiale, où le Spam faisait partie intégrante de la boîte à lunch des GI. Depuis, les Hawaïens en sont friands et on en voit très souvent aux menus des restaurants traditionnels ! (et je sais que vous posez la question : je n’ai pas osé re-tester…. il y a des choses comme le Spam et les Worlds Apart que je préfère laisser à mes années 90).

Les « Shaved Ice » d’Itsu’s fishing supply

C’est chez Itsu’s fishing supply que j’ai goûté à ma première (et ma dernière !) shaved ice hawaïenne.

Une shaved ice? Des tonnes et des tonnes de glace pilée arrosée de bons sirops chimiques ! On peut aussi choisir de garnir son cône d’une boule de glace à la vanille. Les fans diront que c’est rafraîchissant et les autres (moi) diront que ça goûte la sloche bien chimique ! À vous de vous faire une opinion !

Big Island, Hawaii
Ma saveur : vanille bleue (whatever that means!) et lilikoi (ou fruit de la passion… j’adore ce mot Hawaïen !)

Mauna Kea

Sans aucun doute le lieu le plus sacré de l’île d’HawaiiMauna Kea est aussi le sommet volcanique le plus haut à s’élever depuis la mer et un observatoire où se côtoient nombre de télescopes plus gros et modernes les uns que les autres.

Lors de notre voyage, on voyait partout sur l’île des pancartes et graffitis « TMT go home » en ne sachant pas trop ce qu’ils signifiaient… jusqu’à ce que l’on pose des questions. Le TMT est en fait un énorme télescope de 30 m de long que les scientifiques veulent implanter au haut du Mauna Kea… Évidemment, une telle entreprise n’est pas sans effet côté environnemental, mais révolte également la population hawaïenne pour qui ce télescope vient une nouvelle fois égratigner le caractère sacré du Mauna Kea.

Mauna Kea, Big Island, Hawaii
Ciel gris et arc-en-ciel sur la route pour se rendre au sommet !

Mauna Kea, Big Island, Hawaii
Plus prosaïquement, le Mauna Kea est le seul endroit de l’île où vous aurez besoin d’un bon coupe-vent, et possiblement de gants et d’un bonnet… car en haut du sommet, il neige et fait très froid !

On accède à la route en Jeep et après une halte d’une heure au centre des visiteurs, histoire de s’acclimater à l’altitude. Rendez-vous au sommet pour admirer le coucher du soleil, puis les étoiles.
 De notre côté, on s’y est pris trop tôt et la journée était particulièrement grise et brumeuse… On s’est donc dégonflés ! Je vous recommande plutôt de vous rendre à Mauna Kea 2 h à 3 h avant le coucher du soleil, histoire de ne pas trop attendre et geler !

Pahoa

Big island, Hawaii
Je ne vous aurais sans doute pas parler de Pahoa, si ce n’était pour la merveilleuse rencontre humaine que nous y avons fait. Attention, les prochaines lignes risquent d’être un peu cheesy.

On avait choisi de dormir à la ferme de Jaya pour une nuit, histoire de ne pas avoir à faire la route entre Hilo et Volcano d’une traite (ce qui est très possible, mais qui nous aurait fait manquer une de nos plus belles expériences de ce voyage !)

Dénichée sur Airbnb, cette chambre me paraissait somme toute raisonnable et l’idée de dormir sur une ferme dans la jungle tropicale hawaïenne était… comment dire ? TRÈS séduisante à mon oreille.

Big island, Hawaii
You talkin’ to me?

Big island, Hawaii

La réalité a surpassé nos attentes.

La ferme de Jaya est déjà bien plus belle en vrai que sur Airbnb… construite du sol au plafond de ses blanches mains !

Jaya, quitte à vivre dans la forêt tropicale, a décidé de ne pas s’embarrasser de murs : oui, sa maison n’a pas de murs extérieurs !! (Heureusement pour nous, elle a eu la bonne idée de recouvrir les cadres de fenêtre de moustiquaires !)

On dort alors aux sons de la forêt tropicale, du chant des coquis et du mouvement des feuilles dans les arbres. C’est tout simplement magique.

Big island, Hawaii
Outre le lieu déjà dingue, c’est l’incroyable hospitalité de Jaya (qui parle d’ailleurs français ! Sa famille est d’origine franco-ontarienne) dont on se souviendra. En plus de partager son souper avec elle et son fils (on a mangé du cochon sauvage qu’elle avait elle-même chassé… !), nous avons, au matin, fait le tour de sa ferme et cueilli tous ces fruits tropicaux que vous voyez en photo. Régal au petit-déjeuner et gratitude infinie. Merci Jaya.

Big island, Hawaii
C’est aussi chez Jaya que j’ai dégusté mon nouveau fruit tropical préféré : le mamey (ou mamey sapote) !

Un gros fruit à peau brune et à chair orange et crémeuse, qui se déguste à la cuillère. Le mamey a presque un goût de crème brûlée et est délicieusement sucré : c’est à se demander pourquoi on ne le trouve pas dans nos épiceries ! (en même temps, comme beaucoup de fruits importés, il serait sans doute bien moins bon qu’à Hawaii !)

Si vous avez l’occasion d’y goûter, mangez-en un entier à ma santé ! Je ne l’ai pas pris en photo (trop occupée à le déguster !), mais je vous laisse faire un petit google search ! ;-)

Big island, Hawaii
Je rêve aussi de boire de nouveau dans une jeune noix de coco fraîche, depuis celles-ci, que le fils de Jaya « a décroché » juste pour nous !

Big island, Hawaii Big island, Hawaii

Volcano

Volcano, Big island, HawaiiVolcano, Big island, Hawaii

Le parc des volcans !

L’énergie brute qui entoure ce parc se passe d’explications, je crois. Même si on n’est pas forcément mordu par la chose, se balader dans un cratère a quelque chose d’unique et fascinant.

Volcano, Big island, Hawaii Volcano, Big island, Hawaii
Les reflets du soleil sur la lave sont hypnotisants.

Volcano, Big island, Hawaii Volcano, Big island, HawaiiVolcano, Big island, HawaiiVolcano, Big island, Hawaii
{L’Homme qui se fondait avec la nature nº2}

Ne manquez pas la Kilauea Iki Trail, une des randonnées la plus populaire du parc (à raison), la vue depuis le Jaggar Museum, si vous voulez voir un volcan « respirer » (on voit rougir la lave dans le cratère à la nuit tombée) et mon coup de coeur du parc : la Hilina Pali Road, où le bleu intense de la mer se confond avec celui du ciel.

Les nuages paraissent si proche de la terre qu’on a la sensation de pouvoir y toucher !

Volcano, Big island, Hawaii Volcano, Big island, HawaiiVolcano, Big island, HawaiiVolcano, Big island, Hawaii
Prévoyez au moins deux jours pour explorer le parc. Je vous donne quelques adresses un peu plus bas à la fin du billet pour vous loger et manger dans la ville de Volcano (sûrement pas de la haute gastronomie, mais bon, ils ont des volcans !)

Au sud de l’île – Greensand Beach

Greensand Beach, Big Island, Hawaii
Si Big Island compte différentes plages de sable vert (kaki en fait… pensez peridot ! Oui, comme le vernis Chanel !)(#modasse), celle-ci est la plus connue pour se situer notamment au point le plus au sud des États-Unis.

On y accède par une longue, très longue, trop longue marche. Des locaux ont compris le truc et proposent des allers-retours en 4×4 pour une quinzaine de dollars… Si vous avec un Jeep et vous sentez l’âme aventurière, vous pouvez faire comme nous et suivre un des 4×4 à travers les « sentiers » de poussière… Arrivés à Greensand Beach, vous aurez le loisir de faire comme bon vous semble et prendre le temps qu’il vous faut pour vous baigner ou contempler l’horizon.

_______________________

 

Et c’est ici que se termine ma série de billets à Hawaii ! ÉMOTION !

Depuis Greensand, on a remonté la côte jusqu’à Kona pour prendre notre avion vers Kaua’i, le jour suivant. Du coup, on a moins exploré le pan tout au sud-ouest de l’île (en même temps, il y a moins de trucs à voir)(vous avez le droit de me contredire et donner vos bons plans dans les commentaires !)

J’espère que ces billets vous auront inspirés et/ ou vous aideront à préparer votre voyage !

De mon côté, je chérirai très longtemps ces souvenirs, ces paysages sublimes et ce meilleur cadeau d’anniversaire à vie ! Merci infini à Fred, à ma famille et à mes amis ! YOU KNOW WHO YOU ARE! xo