Vegetarian Bibimbap on christelleisflabbergasting.com

Je profite d’une semaine plutôt chargée pour ressortir de mes archives la photo d’un projet n’ayant finalement jamais vu le jour. *bruit d’un souffle sur un grimoire poussiéreux*

Cette photo, c’est celle du bibimbap aussi connu sous le nom de plat le plus cool du monde à prononcer (ce dont ne peuvent pas se targuer les mots « pâté », « ragoût » ou « paupiette »).

Je ne peux pas penser à/ cuisiner/ manger un bibimbap sans avoir cette chanson ou cette chanson ou encore cette chanson (attention les années 90, ma fille!) dans la tête.

Oui, le bibimbap me rend mélomane, transforme ma bouche en jukebox (au grand dam de mes voisins) et, surtout, rend mon ventre très heureux.

Vegetarian Bibimbap on christelleisflabbergasting.com

Qu’est-ce donc le bibimbap (à part un mot bien rigolo) ? se demanderont ceux qui ne le connaissent pas.

D’origine coréenne, le bibimbap doit son nom au « bap » qui signifie « riz », sur lequel on vient déposer tout un tas de bonnes choses. Je n’ai pas de traduction officielle pour le « Bibim » mais je propose ma traduction libre : « beaucoup trop bon à manger » ! :D

Le riz est traditionnellement servi crépitant dans un dolsot, un bol en granit brûlant. On y ajoute ensuite des légumes sautés ou crus, du kimchi –ce délicieux chou fermenté pimenté (et bon pour la santé !)– et, selon les variantes, de fines tranches de viande de boeuf saisies sur le grill, du tartare de boeuf, parfois même des fruits de mer ou –dans la version végétarienne– du tofu.

Ah oui, un oeuf –cru (qui cuira avec la chaleur du dolsot) ou cuit au plat– surplombe le tout pour ne rien gâcher à l’affaire.

Au moment de déguster, on mélange l’ensemble avec un peu de sauce piquante, de sauce soya et d’huile de sésame… et on savoure !

J’ai une énorme affection pour ce genre de plat qu’on mange dans un seul et même bol. Comme les chirashi japonais, ils m’inspirent toutes sortes de recettes et de variantes que j’appelle superbols. En plus d’être tout en saveurs et en textures, ils sont ultra réconfortants !

Cette recette est un peu longue à préparer, mais on peut laisser mariner le tofu, cuire le riz et trancher les légumes à l’avance. D’ailleurs, si vous avez des recettes ou variantes de bibimbap à partager, je suis preneuse !

Régalez-vous, et comme dirait ce bon vieux Scatman John « Ba Bop Ba Dop Bop… Bibimbap » !