Bonne Saint-Jean à tous ! Et bonne fête au Québec et au père de l’Homme plus particulièrement !

Quoi de mieux de fêter le Québec tout en bleu et blanc, en mangeant une tarte aux bleuets et au sirop de lavande ? Rien… Ou peut-être en faisant exploser quelques pétards sur la plage, comme les enfants le font à Barcelone, à la San Joan ! (souvenirs, souvenirs…)

Et quoi de mieux pour la Saint-Jean de vous présenter le travail d’une artiste Québécoise que j’aime beaucoup ? 

J’ai découvert les jolies céramiques d’Edith il y a deux ans aux Puces Pop (un marché de créateurs Québécois qui a lieu deux fois par an à Montréal, dans un sous-sol moite d’église. Moite, car il fait toujours beaucoup trop chaud les jours des Puces Pop, et ce, sans compter sur la désormais fameuse odeur de chou qui embaume les allées)(vive le hot-dog polonais)(BREF).


J’ai été flabbergastée par la finesse du travail d’Edith, son utilisation manuelle de tampons pour créer des motifs légèrement imparfaits (qui rendent ses pièces JUSTE parfaites !), cette couleur bleue cobalt intense…le tout réalisé artisanalement dans son atelier de Magog, dans les Cantons-de-l’Est.

Edith m’expliquait qu’elle avait eu la piqûre de la céramique il y a quelques années lors des Puces Pop, où son stand de tee-shirt imprimés était voisin de celui d’une céramiste. Elle a voulu en faire. Elle s’est lancée. Elle l’a fait. Et ça marche. Et c’est magnifique.

J’aime les gens qui vont au bout de leurs idées.
Les personnes passionnées qui ont des étoiles dans les yeux quand ils parlent de ce qu’ils font.
J’adore les écouter parler et me raconter leur histoire.
Ça redonne confiance en la vie et c’est grisant.
… comme une belle journée de la Saint-Jean !