Eau rafraichissante, basilic, citron vert, lime, concombre, raisin

Je ne sais pas vous, mais à l’heure où je vous écris, il fait 42º et Montréal semble se liquéfier. Ils appellent ça la canicule. Ça arrive 2-3 fois par an ici et sûrement un peu plus à Kuala Lumpur et ça empêche mon cerveau de fonctionner à pleine capacité (continuez de lire pour voir).

Je resterais bien les bras croisés à attendre que ça passe (et mourir comme hier dans ce taxi où je ne pouvais pas ouvrir les fenêtres (mais où sont les fenêêêtres ???!) et qui est resté bloqué 1h sur le pont), mais j’ai préféré trouver une solution : piscine et rafraîchissement de saison.

Quand je vais à la piscine, je me dit souvent – tout en nageant ma brasse coulée avec panache ;) que je pourrais créer un blog sur la piscine (oh la bonne idée !!)

Laure Manadou et moi serions les seules à le lire.

Entre les gens qui ne savent pas nager*, le Monsieur Muscle qui s’étire sur le bord du bassin comme si il se préparait pour les Olympiques, les deux amies qui poussent une planche à vitesse escargot tout en se racontant les derniers potins**, le Gros Bras qui éclabousse tout le monde en faisant sa nage papillon, le Monsieur qui a le slip de bain déchiré***, la bande de potes qui « mate » les filles, les pitounes en teeny weeny tout petit mini bikini et mes ongles qui brillent de milles feux sous l’eau (j’ai testé pour vous : les plusse belles couleurs dans l’eau turquoise sont rouge et fuchsia), ça ferait pas mal de choses à raconter.

Ce blog s’appellerait Christelle à la piscine (ou Christelle is piscining... si je veux être raccord avec mon blog actuel) et on y plongerait comme dans cette eau aromatisée.

Ça serait frais, coloré et désaltérant.

Eau rafraichissante, basilic, citron vert, lime, concombre, raisin

(Bon… je pense qu’avec ce billet mon humour vient de toucher le fond… de la piscine.**** Mettons ça sur la compte de la chaleur et oublions tout)

_________________________

* Oui, je suis légèrement intolérante à tendance petitfacho quand je nage. Je ne suis pas là pour barboter moi ! (mais je suis polie quand même hein).

** J’ai rien contre dans l’absolu, sauf quand elles prennent tout l’espace d’une ligne !

*** Ça m’est arrivé la semaine dernière, j’ai du détourner le regard et remonter à la surface pour rigoler (non ça n’était pas de la méchanceté gratuite mais un réflexe vital).

**** Je vous jure qu’il n’y avait rien d’autre que de l’eau dans cette boisson.