Que les choses soient claires entre nous : je ne suis pas férue de chocolat (nooon, par pitié, ne me tapez pas !)
Hey, je vous dois au moins l’honnêteté, non ? D’ailleurs, si j’étais vraiment honnête, je vous dirais que les tomates séchées de ma focaccia étaient un peu brûlées la dernière fois (mais bon, je les aime comme ça, uh uh) et aussi que je suis un sacré Gaston Lagaffe en cuisine… mais bon, on s’égare du sujet…


Je n’aime pas trop le chocolat. Vous ne vous étiez jamais demandé pourquoi il n’y avait pas encore de recette de gâteau au chocolat ou autre chocolaterie sur le blog ? (non ? non ? non ?) eh bien, c’est pour ça, mais rassurez-vous j’ai bien d’autres vices (fromages, charcuteries… et j’aime d’un amour déraisonnable le Nutella).


Mais le chocolat noir (le vrai, en fait) et les desserts au chocolat, je les trouvent souvent trop lourd, trop sucré, trop, quoi et je préfère toujours me rabattre sur le dessert fruité (tartelettes aux fruits miam miam ), ou la crème brûlée, si il y a. Preuve ultime de mon indifférence chocolatière : je ne prends pas plus plaisir que ça à lécher le bol (alors que J’ADORE lécher le bol et tremper le doigt dans de la pâte crue).


Et c’est donc tout naturellement que je ne prépare pas souvent des desserts chocolatés (au grand dam de l’Homme). Seulement voilà, il y a quelques semaines, on m’a envoyé le lien de ce MAGNIFIQUE portfolio de la photographe Danoise Ditte Isager (cliquez ! cliquez vite !) et là : révélation. Quelle superbe lumière. Quelle beau clair-obscur. Que ça fait du bien de ne pas ENCORE voir des photos qui ressemblent à celles de Cannelle & Vanille (que j’adooore, mais bon la variété, c’est chouette en photo culinaire aussi !). Que c’est beau du noir, du contraste, de l’ombre*… ai-je pensé les cinq fois de suite où j’ai regardé son portfolio.

Parlons un peu photo tiens, car ça fait vraiment longtemps que je voulais expérimenter ce genre de lumière : pas de surexposition, pas trop de flou, une lumière sombre, sensuelle, élégante et tamisée… et quoi de mieux qu’un moelleux au chocolat noir intense et velouté pour s’essayer ? (et faire plaisir à l’Homme par la même occasion ! Cuisine = partage = amour)

Marié à la puissance de l’arôme amer d’un espresso ristretto, ce moelleux au chocolat est un dessert bon et facile à préparer, qui ravit toujours tout le monde (sauf Christelle, j’ai envie de dire… Enfin, quand même, je ne refuse jamais souvent pas les desserts au chocolat qu’on m’offre… mais que ce n’est juste pas ce que je préfère, vous l’aurez compris).

Enfin, sur une toute autre note, j’aimerais remercier les cinq, oui CINQ blogs qui m’ont cité dans leur Blog Day (si comme moi vous ne connaissez pas le Blog Day, il s’agit en fait du jour ou d’autres blogs font un article sur cinq blogs qu’ils aiment et qu’ils recommandent)… Raaaah, trop d’amour d’un coup, le cœur qui fait boum boum… merci donc à Shalima, Camille, Nina, Marie, et Lorena !!

Et merci aussi au Papa de l’Homme pour avoir fabriqué cette jolie planche noire ! ♥
Love back to you my dears! xx

* Et aussi : je n’ai pas 1/10 de son talent de VRAI photographe… mais bon, j’y travaille :D